Archives 2012

Du 5 au 12 décembre, nous avons accueilli à Mornant une délégation de la municipalité de Sapouy. Le 6 décembre a été officiellement signée la charte de jumelage-coopération entre nos deux communes.

Le programme du séjour de la délégation sapouyenne

La cérémonie de signature de la charte de jumelage (vidéo)

Quelques photos du séjour de la délégation (diaporama)

Le cadeau de la commune de Sapouy à la commune de Mornant : Monographie de Sapouy (situation géographique, caractéristiques physiques, données socio-démographiques, ...) :

Monographie de Sapouy

Cet automne, les séjours à Sapouy de Geneviève et René Clerjon et d'Anne-Lise et Jean Sébastien Arnoux ont permis de finaliser la venue de la délégation sapouyenne.

CR en images et en musique du séjour d'Anne-Lise et Séb !

Karité, Spiruline, Bio-Gaz à Sapouy (reportage de Séb)



Archives 2011

Projet Burkina Sol : des panneaux photovoltaïques et des LED basse consommation pour l'école maternelle de Sapouy ! Les 4 étudiants de Burkina Sol vous donnent rendez vous ce Samedi 9 Avril de 11h à 15h sur la place des arbres de Mornant. Ils organisent un concert de soutien et une vente de saucisses frites dans le but de récolter quelques fonds pour la réalisation du projet. Venez nombreux soutenir cette action. Grâce à votre participation , vous apporterez un peu de lumière à cette petite école du centre de l'Afrique.

Bebey Prince Bissongo et son groupe d'afro-beat ont enflammé, le 19 mars dernier, la soirée festive organisée par AMS à la salle Noël Delorme de Mornant !

Compte rendu de la soirée ici : Article et Photos

Flyer ici : Flyer NetB Bebey Prince Bissongo en concert

Un court extrait du spectacle de Mornant :

Pour mieux connaître Bebey Prince Bissongo, une vidéo ici :

Bebey Prince Bissongo (vidéo TLM)


Archives 2010


Semaine Africaine 2006 - Christine Adjahi

Un vieillard qui meurt, c’est une bibliothèque qui brûle.

                                                         Amadou Hampaté Ba, écrivain malien


semafr1.jpg

Christine Adjahi, accompagnée par le percussionniste Franck Boutin pour des "paysages sonores" évocateurs

         

Le pacte des animaux, conte de Christine Adjahi 

(d’après un conte fon du Bénin)


Do (raconte), Massé (j’écoute) !

Et cric ! Et crac ! Et misticric ! Et misticrac !

Un jour, tous les animaux, depuis les insectes jusqu’au roi de la forêt, se réunirent sous le baobab pour signer un pacte de bonne conduite et d’amitié.Ils étaient tous assemblés autour d’un grand trou et chacun devait fixer les règles à respecter pour vivre en paix entre eux.


Le Lion, roi des animaux, s’exprima en premier.

Pour lui, la ligne de conduite à respecter était de ne jamais se battre.

Si deux animaux se battaient, il les dévorerait et le combat, ainsi, cesserait.

Vint le tour du renard : il ne fallait jamais le montrer du doigt, sinon gare à ses foudres !

La panthère, quant à elle, souhaitait qu’on ne lui jette jamais du sable ou de la terre, sinon ce serait la terreur …

Le serpent dit que personne ne devait l’enjamber,

sinon il ne pardonnerait pas.

Le grillon, le plus petit de tous, déclara qu’il ne supportait pas d’être exposé au soleil.

Le pacte signé, tous les animaux repartirent.

Quelques instants plus tard,

une dispute éclata, on ne sait pourquoi …

Apeuré, le grillon se mit à pousser des cris stridents.

La panthère lui ordonna de se taire et,

comme il n’obéissait pas, elle le jeta loin, en plein soleil.

Le grillon, très en colère, décida de se venger en jetant du sable à la panthère.

Bouillante de colère, la panthère dévora le grillon.

Le renard, témoin de la scène, reprocha à la panthère de ne pas respecter le pacte.

Pour toute réponse, la panthère le montra du doigt.

D’un coup de dents, le renard lui arracha l’index, et, immédiatement, ils se mirent à se battre.

Le lion constata que deux animaux se battaient et donc violaient la règle.

D’un bond, il voulut séparer les deux combattants.

Dans son élan, il enjamba le serpent.

Celui-ci, dans sa colère, mordit le lion qui l’écrasa puis alla dévorer les deux belligérants.

Empoisonné par le venin du serpent,

le lion mourut peu de temps après.

C’est ainsi que tous les animaux du pays fon furent exterminés ...

Morale :

Dans un pays, dans un groupe, il y a toujours des règles que chacun doit respecter.

Sinon, on finit toujours par en payer le prix …

Bibliographie :

Christine Adjahi « Do Massé » Contes fon du Bénin – La légende des Mondes – Ed.L’Harmattan

Christine Adjahi « Le lièvre et le singe » Conte bilingue fon-français – Ed.L’Harmattan

Christine Adjahi / Robert Tohomé « Le pacte des animaux » bilingue fon-français – Ed.L’Harmattan

 

 

 


Date de création : 17/04/2007 @ 00:04
Dernière modification : 29/07/2007 @ 20:30
Catégorie : Semaine Africaine 2006


Prévisualiser la page Prévisualiser la page     Imprimer la page Imprimer la page


Proverbe burkinabè

Tous les blancs ont une montre mais ils n'ont jamais le temps.


Recherches sur le site





Archives d'AMS
+  AMS 2003 à 2006
+  AMS 2007
+  AMS 2008
+  AMS 2009
+  AMS 2010
+  AMS 2011
+  AMS 2012
+  Semaine Africaine 2004
 -   Semaine Africaine 2006
+  Semaine Africaine 2008
+  Sapouy 2003-2012
+  Burkina Faso 2003-2012

Contacts AMS et Liens

Webmestre
Ecrire à François Morel  Webmestre
Ajouter aux favoris  Favoris
Recommander ce site à un ami  Recommander
Version mobile   Version mobile

^ Haut ^

  Site créé avec GuppY v4.5.17 © 2004-2005 - Licence Libre CeCILL

Document généré en 0.05 seconde